Dans la jungle exponentielle du web, se démarquer de la concurrence est devenu une nécessité. Internet présente de nombreux avantages, le plus important une visibilité sans pareil mais présente également un inconvénient des plus puissant, celui d’être inondé dans la masse. Le référencement naturel permet ainsi de minimiser le risque de perdition dans ce volume de page indexée par Google.

Il est donc indispensable de trouver des solutions pour se démarquer et réussir enfin à drainer du trafic qualifié, c’est-à-dire intéressé par votre contenu, service ou produit. Pour cela, deux philosophies existent, celle de l’immédiateté en investissant dans des actions de référencements payants et celle du long terme consistant à mettre en place des actions de référencements naturels.

Ces deux stratégies sont parfaitement complémentaires et même vivement conseillées. Dans ce guide nous allons nous baser essentiellement sur Google et son algorithme, car ce dernier représente plus de 90% du trafic organique (trafic résultat d’actions SEO).

Les différences notables entre référencement naturel et payant

La différence principale entre SEO et SEA réside dans la façon d’obtenir le trafic vers son site Internet. Le référencement naturel  (SEO Search Engine Optimization) consiste à positionner son site Internet sur les résultats dit « naturels » ou organiques. Il s’agit de l’ensemble des résultats sur Google que vous trouverez sur le corps de la page. Ils se distinguent par le fait qu’il n’y ait pas le sigle « annonce » encadré en vert :

image serp google

Les résultats figurant dans les cadres rouges sont payants, dans le cadre vert son naturels.

Ainsi, si vous souhaitez figurer dans une zone de choix, l’investissement en référencement payant Google Adword (le SEA : Search Engine Advertising ) est une excellente solution. Toutefois, cela demande d’avoir un apport financier assez important le temps d’obtenir un retour sur investissement (ROI) et un calibrage optimisé de vos campagnes Adwords.

L’investissement en SEA est cependant une nécessité dans de nombreux cas. Ainsi, par exemple, si vous lancez un e-commerce en pure player (c’est-à-dire dont votre activité dépend uniquement de la vente en ligne), il est nécessaire de prévoir un budget dans des actions de publicité directe ( Adword, Comparateur de prix, Affiliation, Réseaux sociaux sponsorisés…), faute de quoi votre commerce risque de ne jamais décoller ou de souffrir d’un lourd retard si vous attendez patiemment que vos actions SEO portent leurs fruits.

Contrairement au référencement payant, le SEO peut être effectué par tous même si il est préférable de faire appel à une agence seo expert ou un consultant SEO professionnel dans ce domaine. En effet, les bases du SEO sont assez simples à comprendre. Le but est avant tout de produire du contenu de qualité répondant à une problématique (ou question) d’un internaute. Si votre réponse (sous la forme d’un article, d’une vidéo, d’une image…) est assez intéressante et complète aux yeux de Google, vous avez toutes vos chances de voir ce résultat truster les premières places Google.

En théorie, cela est en effet assez facile mais en pratique cela demande un travail et une organisation de tous les instants. Alors, comment réussir une action de SEO efficace. Nous allons voir cela …

Le choix des mots clés, une étape nécessaire

Le principe du référencement naturel consiste à positionner son site Internet ( ou sa boutique en ligne ) sur des expressions ou mots clés. L’objectif est donc d’obtenir un maximum de mots clés positionnés dans des places stratégiques ( TOP 3 idéalement ) de la SERP Google.

Une stratégie de recherches de mots clés consistera à réussir à sélectionner des mots clés efficaces, c’est-à-dire à fort volume de recherches dont le niveau concurrentiel est le plus bas possible. Il est vrai que le développement du web, du e-commerce, de l’Internet dans son ensemble réduit considérablement le nombre de pépite, c’est-à-dire d’expressions très recherchées où la concurrence est faible.

Lors de votre sélection de mots clés, vous allez donc devoir décliner différentes catégories de mots clés :

  • Les mots clés principaux : il s’agit de l’ensemble des mots clés qui caractérisent aux mieux votre activité ou produit. Souvent, ces mots clés ont un fort volume de recherche et de concurrents.

Par exemple : Vous êtes plombier chauffagiste sur Paris. Le mot clé principal de votre site Internet pourra être plombier chauffagiste à Paris.

  • Les mots clés secondaires : il s’agit de l’ensemble des mots clés à volume de recherche assez important et proche du mot clé principal. Dans notre exemple, on peut définir en mot clé secondaire « plombier à Paris », « artisan plombier à Paris », « chauffagiste à Paris »etc…
  • Les mots clés sémantiques ou lexicaux : très utiles, ces mots clés vous permettront de concevoir un contenu sémantique fort. Il s’agit des mots clés permettant de définir au mieux le champ lexical du texte. Depuis la mise à jour Google « Hummingbird», il est très important d’optimiser le champ lexical d’un texte. Google ne se contente plus d’une répétition pure et dure des mots clés, il veut du contenu de qualité !

Nous pourrions également évoquer le sujet de la « longue traine », qui consiste à positionner un site internet sur des expressions longues, de plusieurs mots clés très efficaces en ROI. Nous y reviendront longuement dans un article spécifique.

Comment choisir ses mots clés ?

La première façon de trouver et dénicher des mots clés efficaces est le bon vieux « brainstorming ». En effet, vous et votre équipe (ou amis) pouvait très bien faire un listing des mots clés qui vous paraissent les plus efficient et en adéquation à l‘activité de votre site Internet.

Dès que votre liste de mots clés (obtenu sans aucun outil) est assez importante ( pour un site en lancement de petite taille, une cinquantaine de mots clés est un bon début ), vous allez pouvoir exploiter des outils pour non seulement trier les mots clés important et y ajouter certain oublier…

Quels outils de mots clé utiliser ?

Pour réussir à choisir des mots clés efficaces, il existe fort heureusement des outils qui facilitent la vie. Ainsi, SEMRUSH vous permettra de sélectionner et d’analyser les mots clés de vos concurrents. Avec cet outil vous pourrez trouver des expressions phares sur lesquels vous pourrez faire une analyse de la concurrence et de volume de recherche.

L’inconvénient principal de Semrush est son prix. Certes très abordables pour un professionnel en activité, il est possible que dans un lancement d’activité cela vous freine. Il existe des solutions alternatives gratuites telles que UberSuggest.

Nous aurons l’occasion de compléter ces sujets dans des articles spécifiques.

Ecrire du contenu de qualité, sinon adios…

Chaque référenceur qui se respecte vous répétera ce vieux adage du web « Content is King » que l’on peut traduire par le Contenu est Roi. Cela résume tout simplement le SEO. Si vous souhaitez positionner votre site Internet, un lourd travail de rédaction sera nécessaire.

Il est quasi impossible de positionner un site Internet sur des expressions de qualité sans contenu efficace. Alors comment y parvenir…

Comment rédiger un contenu de qualité ?

Vous devez certainement vous dire encore un bonhomme qui me parle de contenu de qualité, mais Kezako ? Un contenu est dit de qualité s’il répond à une requête spécifique d’un internaute.

Aussi, Google, qui devient de plus en plus un moteur de réponse, s’assurera que votre réponse soit bien celle attendu à une requête. Ainsi, votre contenu pourra être :

  • Court si la requête l’exige,  il est évident que vous n’allez pas écrire un pavé de 1000 lignes si la requête est « décalage horaire Lisbonne ».
  • Long si vous devez énumérer de nombreuses rubriques, un tutoriel par exemple pourra être composé d’un texte long.
  • Aéré, avec une belle mise en page, des images, des vidéos…. Tous les éléments de styles seront toujours très intéressants à intégrer à votre article, dans la mesure où c’est efficace.
  • Structuré, en utilisant des balises Hn qui assure à votre texte une organisation et une meilleure compréhension des idées.
  • Relié à d’autres contenus complémentaires de source externe si vous jugez qu’un article externe peut compléter votre rédaction. Internet n’est que la source de contenu lié entre eux, n’ayez donc pas peur de créer des liens vers des sources externes, cela ne vous pénalisera en rien ; bien au contraire vous conforterez votre expertise auprès de vos lecteurs.

Optimiser votre contenu de qualité

On pourrait penser que la simple rédaction de contenu de qualité se suffit à positionner rapidement et facilement vos pages web, cela est hélas trompeur. Il faut y intégrer des techniques d’optimisation très utiles et indispensables.

En effet, afin de faciliter l’indexation par les robots ( spiders ) des moteurs de recherches, de vos contenus vous allez devoir respecter une chorégraphie, des réflexes de rédactions à reproduire sur chaque page ( et donc mots clés ) que vous allez vouloir positionner.

La balise Title ( ou titre )

Certainement l’élément le plus important de vos éléments d’optimisation technique, la balise Title doit être unique sur chaque page de votre site Internet, elle doit reprendre l’expression ou mot clé principal de cette même page.

La taille de votre balise Title doit tourner autour des 70 caractères, concentrez vous à ne pas répéter deux fois le même mot et à y intégrer le mot clé principal de votre page.

Exemple : un artisan couvreur à Bordeaux pourra sur la page traitant de ce service utiliser la balise Title suivante : « Artisan couvreur à Bordeaux et sa région »

La metadonnée description

Cette zone permet de préciser un court résumé du contenu de la page. Il s’agit du contenu qui est visible dans les résultats des moteurs de recherches ( sans la SERP ).

Même si son contenu n’influe pas en termes de SEO, cela est très utile pour inciter au clic. Essayer donc de produire un texte vendeur donnant envie de cliquer.

La balise H1

Très influente et indispensable en SEO, cette balise reprendra également le mot clé principal de votre page web. Toutefois, soyez différent de la balise Title, variez l’expression pour ouvrir votre champs de mots clés.

La balise H1 doit aussi être unique et différente sur chaque page web, c’est indispensable.

En fonction du volume de texte de votre page et des différents sujets traités, vous pourrez vouloir organiser son contenu, c’est une très bonne idée. Pensez donc à exploiter des titres via des balises H2, H3… Ainsi dans ce contenu ( et ses sous titres ), vous pourrez intégrer des mots clés secondaires, des expressions de champs lexical très variés….

Développer le maillage interne

Le maillage interne, comme son nom l’indique, consiste à relier des articles ( ou pages web ) d’un même site entres elles. Cela est très efficace en termes de SEO.

Cependant, ce maillage ne peut pas être fait sans réflexion. Pour qu’il soit efficace et positif pour votre positionnement sur Google, vous devez penser à relier exclusivement les articles ( ou pages internet ) ayant une thématique proche ou connexe.

Par exemple :

Vous êtes artisans couvreur à Bordeaux. Vous allez ainsi pouvoir créer une page principale dans laquelle vous allez présenter votre service. De plus, vous pourrez créer des pages secondaires ( que vous lierai à la page principale ) traitant par exemple des différentes zones géographiques où vous exercez, des différentes techniques de toiture, de vos activités secondaires ….

De plus, les liens que vous allez créer devront être optimisés et donc contenir une expression ou un mot clé important à destination de la page. Ainsi, dans notre exemple sur votre page principal vous pourrez créer un lien avec pour ancre (texte qui compose le lien) l’expression « artisan toiture métallique » si vous créez une page de destination dans cette thématique.

Ainsi, en développant des pages de niveau inférieur à la page principale vous allez non seulement pouvoir enrichir votre contenu (travailler des nouveaux mots clés) mais aussi optimiser les pages plus importantes qui seront de niveau supérieur.

Les balises « alt »

La balise « Alt » ou Alternatif est intégrée aux images que votre contenu peut contenir. A ce jour, Google, via ces spiders, est incapable d’identifier le contenu d’une image. Cette balise Alt permet ainsi de traduire le contenu de cette image en y intégrant une expression mot clé.

Soyez donc précis dans l’ajout de vos balises Alt sur chaque image, chaque image devra avoir un contenu unique et diversifié.

Les backlinks pour booster votre notoriété et confiance

La rédaction d’un contenu de qualité et l’optimisation de ce dernier est une étape cruciale. Toutefois, afin que Google considère votre contenu comme sérieux et utile à l’internaute, vous allez devoir y intégrer un esprit de confiance et de notoriété. La notoriété, selon Google, est déterminée par le nombre de liens pointant vers votre site ( un lien = 1 vote de confiance ). Plus vous aurez de liens, plus Google aura confiance en votre site et contenu.

Cependant, afin de s’assurer de présenter exclusivement des sites de qualité, Google considère que vous devez montrer « patte blanche », et pour cela obtenir des liens de sites de sources différentes et provenant de sites de qualité.

Comment déterminer un backlink de qualité ?

Il existe de nombreux critères qui jugent de la qualité d’un backlink, si vous respectez ces critères suivant, vous ferez un grand pas :

  • Votre backlink doit provenir d’un site d’une thématique similaire ou proche. Si votre site traite de voiture, inutile d’obtenir des backlinks d’un site de cuisine…
  • Votre backlink doit provenir d’un site ayant autorité. Même si cela peut être plus compliqué, il est préférable de privilégier les sites à forte autorité. Pour déterminer l’autorité d’un site Internet, des outils tels que Majestic SEO vous aideront dans cette tâche.

Le sujet de l’acquisition de backlink de qualité est très vaste. Nous aurons l’occasion d’étayer ce sujet dans de nombreux articles.

Ainsi, le référencement naturel est un sujet long, complexe et multi canal. Se concentrer sur une seule branche du SEO serait très risqué et potentiellement source de sanction de déclassement. Votre travail devra donc être exécuté avec justesse, patience et le plus « naturel » possible.